Homélie pour le Vendredi Saint 2020

Homélie pour le Vendredi Saint 2020

Frères et sœurs, mes chers paroissiens,
Nous poursuivons ensemble notre marche, en cette montée vers Pâques décidément bien singulière… Aujourd’hui nous célébrons la Passion de Jésus-Christ : son arrestation, son procès, son jugement, le chemin de croix, sa mort et sa mise au tombeau. De mémoire, et même si je commence à prendre de l’âge ( !), je n’ai jamais eu l’occasion de vivre un tel vendredi saint, dans le contexte qui est le nôtre…
En revivant les différentes étapes de l’ultime journée du Seigneur, notre prière peut se tourner naturellement vers le Père ; nous lui confions toutes les personnes malades, en souffrance, touchées par un deuil, désemparées, isolées, sans espérance…
Mais ne sommes-nous pas appelés également, à la suite de Jésus, à être des « passionnés » ? Passionnés de la foi et de l’amour, passionnés du courage et de la persévérance, passionnés de la fraternité et de la compassion !
Nous aurions aimé nous retrouver, cet après-midi et dans la soirée, pour prier ensemble, rendre grâce à Dieu pour son amour infini, accompagner Jésus et lui confier les joies et les peines du monde ; nous le ferons de chez nous… Mais nous serons vraiment en communion les uns avec les autres, et avec tous les chrétiens du monde qui s’uniront dans la prière !
Portons aussi dans nos cœurs les personnes que nous connaissons et pour lesquelles cette journée est une journée « comme les autres ». Nous pouvons aussi leur envoyer un petit message pour leur dire que nous pensons à elles, que nous prions pour elles : même si elles ne partagent pas notre foi, elles seront touchées de savoir que nous les confions à la tendresse de Dieu !
Au sein de notre belle communauté paroissiale, certains vont vivre cette journée et celles qui viennent de manière délicate, en raison de leur santé, de leur âge, de leur isolement, de leur situation familiale. Soyons attentifs et vigilants.
Frères et sœurs, en mettant nos pas dans les pas du Christ, nous sommes rassurés, réconfortés, et notre foi grandit ! Il est le chemin, la vérité, la vie ! Et puisque le Fils de Dieu a tout donné par amour, nous pouvons essayer à notre tour de donner, de nous donner, pour notre joie et celle des autres…
Que Dieu vous bénisse, chacune et chacun, ainsi que vos familles, vos amis, et toutes les personnes que vous connaissez. N’oublions pas que demain soir et dimanche, nous redécouvrirons la joie immense et incroyable d’un tombeau vide, d’une aurore qui point et d’une Bonne Nouvelle qui se répand !
Soyons donc forts et fermes dans la foi !

Alain-Noël

Télécharger en PDF

Articles associés