Homélie pour la messe des Cendres 2020

Homélie pour la messe des Cendres 2020

(Joël 2, 12-18 ; Psaume 50 ; 2 Corinthiens 5,20-6,2 ; Matthieu 6, 1-18)

 

« Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. »

Cette invitation de Jésus à ses disciples nous concerne, frères et sœurs, en ce début de carême. Car nous allons essayer, durant les 40 jours de notre marche vers Pâques, de faire ces petits ou grands efforts pour changer nos cœurs, et rendre la vie des autres plus belle ! Ces paroles, ces attentions, ces attitudes seront fécondes si elles sont humbles et discrètes. Jésus ne nous demande pas de dissimuler nos bonnes actions, mais de ne pas en tirer de gloire ou d’orgueil.

Lorsque St Paul, dans la deuxième lecture, affirme que nous sommes « les ambassadeurs du Christ », « les coopérateurs de Dieu », nous comprenons bien qu’il ne s’agit pas de nous cacher ou d’être tièdes. Mais l’apôtre ajoute que la grâce de Dieu est à l’œuvre et qu’il ne faut pas l’oublier, imaginer que nous pourrions nous en passer !

C’est tout l’équilibre auquel nous allons essayer de tendre durant ce carême : être audacieux dans la mise en pratique de l’Evangile, mais sans pour autant confondre enthousiasme et prétention…

Jésus nous donne trois exemples, trois repères décisifs : le jeûne, l’aumône, la prière. Trois essentiels, trois vitamines : prendre soin de nous, de notre corps avec le jeûne, prendre soin des autres avec le partage, prendre soin de Dieu avec la prière ! En définitive, n’est-ce pas un appel fort et concret au pardon ? Ecoutons de nouveau St Paul : « nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. » La prière, l’aumône et le jeûne sont des chemins merveilleux pour vivre cette réconciliation et trouver la paix intérieure.

La plaquette de carême que vous avez reçue nous offre des propositions variées : notre temps fort paroissial du 29 mars, la soirée du pardon, la journée de « désert » en sont quelques exemples. Mais ce sera à chacun de nous de trouver les moments qui ressourcent, qui réveillent, qui stimulent !

A chaque dimanche de carême, les équipes de préparation des messes proposeront un défi pour la semaine. Et à l’offertoire de nos eucharisties, nous présenterons au Seigneur ce que nous aurons essayé de vivre durant la semaine. Vous pourrez écrire un effort, une intention, un merci en lien avec le défi précédent ! Pour dimanche prochain, voici le défi : choisir un geste concret en lien avec le jeûne, la prière ou le partage… Et le mettre en pratique ! Notre Père qui voit dans le secret nous le rendra !

Bon carême à tous, dans la confiance et la joie !

Alain-Noël Gentil

Télécharger en PDF

Articles associés