Homélie du dimanche 9 février 2020

Homélie du dimanche 9 février 2020

(Isaïe 58,7-10 ; Psaume 111 ; 1 Corinthiens 2, 1-5 ; Matthieu 5, 13-16)

 

             « Vous êtes le sel de la terre ! Vous êtes la lumière du monde ! » Quelle confiance Jésus fait à ses disciples, et donc à nous aujourd’hui ! Le Christ compte sur nous pour être lumineux, éclairer, réchauffer, et pour donner du goût à notre monde ! Pour y parvenir et être les témoins que Dieu attend de nous, il est nécessaire de commencer par accueillir la lumière du Seigneur, et nous nourrir de la saveur de sa Parole. Comment pourrions-nous transmettre ces repères s’ils ne sont pas d’abord solidement enracinés dans nos cœurs ? Comment être les messagers de la Bonne Nouvelle si elle ne commence pas par nous transformer en profondeur et en vérité ?

Voilà bien le passionnant défi de notre vie de baptisés. Jésus connaît nos capacités, nos talents, nos désirs, nos énergies. Il nous envoie comme ses messagers, ses disciples d’aujourd’hui. Il nous rappelle en même temps l’importance capitale de rester greffés à la vigne, à sa vigne, afin de porter du fruit, un fruit qui demeure.

Le prophète Isaïe et l’apôtre Paul nous donnent des repères pour avancer sur ce chemin : le service, le partage, la générosité, la compassion pour le prophète ; l’humilité, la confiance, l’accueil de l’Esprit-Saint pour l’apôtre.

Alors, la lumière et la puissance d’amour du Seigneur peuvent se déployer, en nous et autour de nous. Même lorsque nous nous sentons petits, fragiles ou fatigués, Dieu se révèle par nos actes, nos paroles ; la prière vient alors consolider tout cela !

Dimanche prochain, 19 baptisés de notre paroisse vont recevoir le sacrement de la confirmation et accueillir de nouveau l’Esprit-Saint en leurs cœurs. Au total, ce seront 45 jeunes et adultes qui vont vivre cette merveilleuse étape de foi et d’espérance ! N’est-ce pas l’occasion, pour toute notre communauté paroissiale, de redire un grand « oui » à l’action de l’Esprit-Saint, qui guide et éclaire l’Eglise ?

Avec l’Esprit, chacun de nous peut devenir, chaque jour davantage, sel et lumière : pour lui-même, sa famille, ses amis, ses collègues de travail ou d’école. Et pour la joie de Dieu qui nous fait confiance ! Jésus l’affirme : « alors, en voyant ce que vous faites de bien, les hommes rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Quel programme ! Quelle mission ! Quelle chance ! Quelle joie ! Amen.

 

Alain-Noël Gentil

Télécharger en PDF

Articles associés