Logo homélies

Homélie du dimanche

7 février 2021

dimanche de la santé

Frères et sœurs, en ce dimanche de prière pour les malades et les soignants, voici que la Parole de Dieu nous éclaire ! Dans la première lecture, nous entendons les souffrances et les angoisses de Job ; dans l’Evangile, nous voyons Jésus prier et agir pour soutenir et délivrer les personnes en difficulté dans leur esprit ou dans leur corps ; et dans la deuxième lecture, l’apôtre Paul nous rappelle l’urgence absolue d’annoncer l’Evangile !

Nous comprenons que notre vie chrétienne est toute entière tournée vers la prière, vers le témoignage et vers l’action, notamment envers les personnes usées, fatiguées, découragées. Nous ne pouvons ni séparer ni opposer ces différentes attitudes : la prière nous rapproche du Seigneur et de nos frères ; l’annonce de l’Evangile nous greffe à l’essentiel de notre foi ; et l’action, c’est-à-dire la compassion et l’attention aux autres, nous permet de ne jamais oublier que la Bonne Nouvelle nous pousse à faire du bien autour de nous !

La pandémie mondiale qui nous touche et nous inquiète nous permet aussi de nous retrousser les manches et de tout faire pour soulager, accompagner, soutenir. Nous rejoignons ainsi ce que Jésus-Christ a fait tout au long de sa vie ; nous pouvons nous inspirer de son exemple. Sur nos villages, sur nos quartiers, sur notre paroisse, nous devenons alors ces veilleurs pour nos frères. Avec vigilance et discrétion, il nous est possible de prendre des nouvelles, de nous soucier de nos anciens et des malades qui nous entourent. Si nous connaissons des médecins, des aides-soignants, des infirmières et d’autres personnes agissant auprès de ceux qui souffrent, nous pouvons être des soutiens par la prière ou en proposant de l’aide.

Alors, l’Evangile s’incarne. Il prend tout son sens. Il porte des milliers de fruits d’amour, de courage et d’espérance.

Alors, la remarque de St Paul s’affine ; il ne s’agit plus de dire : « malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » ! Mais plutôt : « bonheur à moi si j’annonce la Bonne Nouvelle, en paroles et avec mes actes » !

Frères et sœurs, prions pour tous les malades, pout toutes les personnes découragées, blessées, épuisées. Prions pour celles et ceux qui consacrent du temps auprès d’eux.

Que la paix du Christ, son courage et sa présence soient les soutiens dont nous avons besoin pour partager, soulager et donner du temps. Avec Dieu, et en nous appuyant les uns sur les autres, tout est possible !

Amen

Alain-Noël Gentil

Articles associés