Logo homélies

Homélie du dimanche

31 JANVIER 2021

« Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! » La réaction des personnes qui ont écouté Jésus dans la synagogue de Capharnaüm est remarquable : elles ne s’attachent pas d’abord au fait que Jésus ait expulsé un esprit impur, mais d’abord au message et à l’enseignement délivrés par le Christ. Il y a en effet une cohérence entre la parole et les actes du Seigneur. Si Jésus délivre des gens qui sont malades, blessés, cabossés par la vie, c’est parce que tout l’Evangile rappelle la miséricorde, la tendresse de Dieu. L’autorité de Jésus est une autorité qui accompagne, qui guide, qui remet debout, qui guérit.

Dans la première lecture, Moïse annonce déjà la venue du Messie en évoquant ce qu’est un vrai prophète, celui qu’on écoute et qu’on respecte. Son autorité se déploie non seulement dans son enseignement, mais aussi dans sa capacité à être fidèle au message reçu de Dieu.

C’est ce que nous essayons de vivre au quotidien : notre foi chrétienne est un appel permanent à témoigner ; ce témoignage est crédible si nos actes le confirment. Nous devenons alors ces « prophètes » pour le monde d’aujourd’hui, dans nos familles, au travail, en société, en paroisse.

Jésus nous aide, par sa présence et son enseignement, à chasser de nos cœurs ce qui nous empêche de croire, d’aimer, de vivre pleinement. Il peut « expulser » ce qui nous entrave, nous décourage, nous affaiblit.

Dans la deuxième lecture, l’apôtre Paul nous surprend par des paroles étonnantes, qu’il nous faut bien comprendre : il ne s’agit pas de considérer qu’un état de vie serait « supérieur » à un autre, comme si le célibat consacré avait plus de valeur que le mariage ! Mais Paul nous appelle, quelles que soient notre vocation et la vie que nous avons choisie, à ne pas oublier de donner une vraie place au Seigneur : dans la prière, le souci des plus pauvres, le partage de la Parole, les célébrations qui nous rassemblent et font grandir notre foi.

Frères et sœurs, mettons-nous à l’écoute de l’Evangile, de cette formidable Bonne Nouvelle que Jésus nous a laissée. Qu’elle nourrisse notre foi, notre espérance et notre amour. Qu’elle soit notre boussole, jour après jour, afin que nos cœurs s’affermissent dans la paix et dans la joie.

Prions avec le cri d’espérance du psaume : « venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre rocher, notre salut ! Allons jusqu’à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le ! Il est notre Dieu, nous sommes le peuple qu’il conduit ! »

Forts de cette belle certitude, nous pourrons, avec Jésus, dépasser toutes les difficultés, tenir bon, et nous encourager les uns les autres.

Amen.

Alain-Noël Gentil

Articles associés