Homélie du dimanche 31 décembre 2017/ La Sainte Famille

Homélie du dimanche 31 décembre 2017/ La Sainte Famille

(Genèse 15, 1-6 ; Psaume 104 ; Hébreux 11, 8-19 ; Luc 2, 22-40)

Abraham, Sara et Isaac… Joseph, Marie et Jésus… Deux familles aux destinées étonnantes, à l’espérance chevillée au cœur et à la foi solide ! Deux familles qui ont connu, comme les nôtres, des moments de bonheur et de tendresse, mais aussi des difficultés et des souffrances… Deux familles pleinement habitées par une confiance forte en Dieu, en son amour, en son Alliance et en sa promesse…

Nous célébrons aujourd’hui la Sainte Famille : à son exemple, nous sommes invités, à la veille de commencer l’année 2018, à confier nos propres familles à l’amour du Seigneur ! Il y a en effet de nombreux points communs entre ce que nous vivons et ce que Jésus, Marie et Joseph ont vécu.

  • Nous pouvons rendre grâce pour nos moments de partage, de rencontre, de soutien, de complicité ;
  • Nous pouvons présenter nos projets, nos élans, les défis qui nous attendent ;
  • Nous pouvons offrir nos peurs, nos inquiétudes : celles qui concernent notre travail, notre santé, nos enfants ou petits-enfants, nos parents ou grands-parents ;
  • Nous pouvons confier des réconciliations possibles, des « je t’aime » à redire, des dialogues à restaurer ;
  • Nous pouvons partager notre souci de la transmission de la foi, qui n’est plus si facile ni immédiate.

Mais cette fête de la Sainte Famille peut être aussi l’occasion de prier en communion avec toutes les familles cabossées, divisées ; de prier avec les personnes seules et qui souffrent d’un deuil ou d’une séparation ; de prier avec les personnes qui vivent une orientation affective différente de celle qui est la nôtre ; de prier avec les personnes qui ont dû fuir leur pays et dont les familles sont déchirées ; de prier avec tous les enfants à naître et ceux qui ne verront pas le jour ; de prier avec tous les jeunes qui se préparent à fonder un foyer…

Jésus, Marie et Joseph ont connu de vrais moments de joie et de confiance en famille ; ils ont aussi connu la précarité, l’exil, la souffrance et la mort. Leur prière et leur soutien sont précieux et rejoignent notre quotidien ! Confions enfin au Christ, venu rejoindre notre humanité à Noël, la vie de notre paroisse : qu’elle soit une vraie famille, ouverte, accueillante, généreuse et dynamique ! Et qu’elle témoigne ainsi du Dieu vivant, dont la présence et l’amour éclaireront l’année nouvelle ! Amen.

télécharger

Alain-Noël Gentil