Logo homélies

Homélie du dimanche

27 décembre 2020,

La sainte famille

Frères et sœurs, lorsque nous pensons à la Sainte Famille, nous pensons peut-être à la famille idéale, parfaite, sans souci… Et pourtant… Marie, Joseph et Jésus ont été loin de la vie rêvée, celle qu’on pourrait comparer à un long fleuve tranquille ! Ils ont vécu de merveilleux moments de complicité, d’amour, de partage. Mais ils ont aussi été marqués par des difficultés énormes !

Déjà, la manière dont a été annoncée la venue du Christ n’était pas ordinaire…Souvenez-vous de la surprise de Marie, celle de Joseph, et de la formidable confiance dont ils ont dû faire preuve… Ensuite, la naissance de Jésus, dans l’étable de Bethléem, n’avait rien de confortable… La fuite en Egypte, pour échapper au massacre des nouveau-nés ordonné par le roi Hérode, n’était pas non plus agréable…

A l’adolescence, le jeune Jésus a été en conflit avec ses parents, lors d’une mémorable fugue à l’occasion d’un pèlerinage… Et que dire des inquiétudes, peines et souffrances de Marie, lorsqu’elle a compris progressivement que son fils, le Fils de Dieu, allait échapper à sa protection maternelle ? Jusqu’à donner sa vie pour l’humanité, comme un bandit, sur une croix… C’est d’ailleurs ce qu’annonce le vieux Syméon à Marie, dans le Temple, lors de la Présentation de Jésus.

Non, décidément, la vie de la Sainte Famille n’a pas été épargnée par les embûches, les peurs, les doutes. C’est peut-être pour cela qu’elle nous ressemble, qu’elle nous éclaire, qu’elle nous rassure.

Nos propres familles passent, elles aussi, par des moments de pur bonheur ; mais elles traversent parfois des périodes compliquées, fragiles. Etre une « sainte famille » ne consiste pas à ne pas avoir de problèmes, de tentations, de crises. Mais à la capacité de les surmonter, de les dépasser, de les offrir dans la prière.

Confions donc nos familles, en cette eucharistie, à la tendresse du Seigneur. Présentons-lui nos objectifs, nos projets, nos réussites ; mais aussi les défis qui nous attendent, les incertitudes, les soucis du quotidien.

Soyons sûrs que Marie, Joseph, et bien sûr Jésus le Christ nous soutiennent et nous accompagnent. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique ! Pour notre confiance, notre espérance et notre joie !

Amen.

Alain-Noël Gentil

Articles associés