Logo homélies

Homélie du dimanche
18 Septembre 2022

Frères et sœurs, ne nous y trompons pas : Jésus ne nous demande pas de mépriser les biens de ce monde… Lui-même en a profité, et il avait plutôt la réputation d’être un bon vivant ! Ce que le Seigneur nous demande, c’est de ne pas être les esclaves de l’argent et de ce que nous possédons. Les dépendances ne sont jamais bonnes, dans tous les domaines. Une prière eucharistique le dit avec beaucoup de sagesse : usons sereinement des biens qui passent, afin de nous attacher surtout à ceux qui demeurent.

N’est-ce pas une invitation à redécouvrir, jour après jour, les essentiels qui nous font grandir et qui nous rendent heureux ? Le Christ nous appelle à être « dignes de confiance » avec les autres, et « à nous attacher à Dieu ». Pour un chrétien, ces essentiels peuvent se décliner dans plusieurs directions, très complémentaires :

  • Etre fidèles à la prière, que ce soit seul, en famille, en fraternité, en paroisse. Dans la deuxième lecture, l’apôtre Paul nous y invite, notamment pour éviter les colères et les disputes.
  • Etre solidaires et fraternels auprès des personnes vulnérables, fragiles, désorientées.
  • Etre artisans de paix, de bienveillance et de pardon.
  • Etre rayonnants de l’amour et de la joie de Dieu, que nous allions bien ou que nos vies soient plus compliquées.
  • Prendre toute notre place dans la vie sociale, associative, communale, afin que « nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et dans le calme», comme l’affirme encore St Paul. Nous pourrons alors être davantage proche des personnes qui ne croient pas ou plus, et ainsi de témoigner auprès d’elles du simple bonheur de croire.

Frères et sœurs, cette semaine, choisissons nos essentiels. Essayons de les mettre en pratique. Recentrons-nous sur ce qui fait notre bonheur, le bonheur des autres, le bonheur de Dieu !

Dans l’élan de notre fête de retrouvailles de dimanche dernier, proposons nos services, prenons toute notre place dans la vie de notre communauté paroissiale. Soyons attentifs à ce qui germe, à ce qui est porteur de promesses et d’espérance.

Et comme nous y invite le psaume : « louons le nom du Seigneur, maintenant et toujours ! » Amen.

Alain-Noël Gentil

Publications similaires