Logo homélies

Homélie du dimanche
10 avril 2022: les Rameaux

Frères et sœurs, nous venons d’entendre le bouleversant récit de la Passion du Seigneur. Ces pages d’Evangile contrastent fortement avec l’entrée triomphale et joyeuse de Jésus à Jérusalem… C’est comme si le Christ nous disait qu’il est venu dans notre monde pour partager nos fêtes et nos peines.

Car Jésus est un « passionné », au sens fort du terme. Passionné de la vie, de l’amour, du don de soi. Passionné des personnes qu’il rencontre, passionné du pardon, de la prière. Passionné de la confiance absolue placée en Dieu son Père, malgré la souffrance et l’angoisse.

Le Christ va jusqu’au bout, il ne renonce pas en chemin. Il aurait pu se cacher, échapper à son procès et son exécution. Il aurait pu prendre les armes ou demander à son Père de le protéger. Il aurait pu appeler ses apôtres et ses disciples à une insurrection.

Tout au contraire, Jésus a consenti à donner sa vie, par amour pour notre humanité, par amour pour chacune et chacun d’entre nous. C’est un Mystère incroyable : le Fils de Dieu arrêté, condamné et crucifié comme un malfaiteur, alors qu’il est le bienfaiteur par excellence ! Cela nous invite à rendre grâce à Dieu qui jamais n’abandonne ses enfants, puisque la Passion et la résurrection de Jésus nous délivrent de la peur et du mal ; mais cela nous appelle aussi à prier pour les personnes injustement condamnées, blessées, humiliées…

Frères et sœurs, entrons dans la Semaine Sainte avec confiance. Mettons nos pas dans les pas du Christ. Redoublons de vigilance et d’attention auprès des personnes en précarité, en fragilité, dans le doute.

Prions les uns pour les autres. Prions pour nos familles et nos amis. Prions pour le monde. Osons les petits pas de la réconciliation. Soyons généreux avec ceux qui manquent. Restons fidèles à la prière et participons joyeusement aux célébrations paroissiales de ces prochains jours.

Et n’oublions pas qu’après son dernier repas, après son chemin de croix et sa Passion, le Christ ouvrira pour nos cœurs les portes de la vie, de l’espérance, avec sa résurrection d’entre les morts : nous en serons, nous en sommes les témoins ! Amen.

Alain-Noël Gentil

Publications similaires