Logo homélies

Homélie du dimanche
1er mai 2022

Frères et sœurs, voici que Jésus apparaît une nouvelle fois ressuscité à ses disciples. Remarquons qu’il ne le fait pas n’importe où ! C’est sur le bord du lac de Tibériade : là même où il avait, un peu plus de deux années auparavant, appelé les pécheurs de Galilée à laisser leurs filets pour le suivre… La boucle est donc bouclée ! Jésus appelle, Jésus envoie. Il reste proche du travail de ses amis, (petit clin d’œil en ce premier mai !) de leurs lieux familiers. Il se fait reconnaître à eux dans le quotidien de leur existence.

Pierre et ses compagnons ont passé la nuit à la pêche. Mais ils n’ont rien pris. Ils sont sans doute épuisés et découragés… C’est au lever du jour que le Christ les rejoint sur la berge. Il rappelle ainsi l’aurore de Pâques et la victoire sur les ténèbres du doute et de la peur ! Jésus leur demande s’ils ont de quoi manger. Comme pour la Samaritaine à qui il demande à boire, le Seigneur se met dans la situation de celui qui a besoin de ses amis : étonnante humilité du Fils de Dieu ! Et lorsque les disciples reviennent avec les poissons qu’ils ont trouvés, ils constatent que Jésus a déjà préparé le repas ! Cette situation montre que Dieu pourvoit, mais qu’il nous demande de participer à son œuvre d’amour : « apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre… »

Ce week-end, Marlon, Alessia et Benoît reçoivent le sacrement du baptême ; Ludivine communie pour la première fois ; Thibault et Marion se sont unis par le mariage : toutes ces démarches de foi nous rappellent que le Christ touche les cœurs, les esprits, et que sa résurrection ouvre des perspectives incroyables ! Notre communauté paroissiale se réjouit avec tous ces belles histoires qui mènent vers Dieu, et qui dynamisent notre vie chrétienne.

Jésus, comme à Simon-Pierre jadis, nous pose à chacune et chacun la question : « m’aimes-tu ? M’aimes-tu vraiment ? » Trois fois, cette question est posée par le Seigneur à l’apôtre Pierre. Trois fois, comme en réponse au triple reniement de celui à qui le Christ avait confié les clés de son Eglise ! Il en va de même pour nous : lorsque nous nous détournons de la prière, du service, de la fraternité, Jésus nous demande de lui confirmer que nous l’aimons et que nous accueillons son pardon. Et alors, il nous promet de nous accompagner dans notre désir d’annoncer la Bonne Nouvelle, en paroles et en actes !

Soyons heureux, en ce temps pascal, de suivre le Christ, de rejoindre nos frères, d’être artisans de paix et témoins de l’espérance. Nous le savons : Jésus est avec nous, tous les jours ! Amen.

Alain-Noël Gentil

Publications similaires